Alors que le mois de mai a été particulièrement défavorable aux abeilles, qui ont consommé une grande partie de leurs réserves, la récolte de miel sera limitée pour les apiculteurs amateurs. Réunis au sein de l’Association pour le développement de l’apiculture à Vinay (Adav), quatre d’entre eux nous ont ouvert les portes de leur rucher, dans le parc du château Montvinay. En suivant les conseils éclairés de Bruno Convert lui-même apiculteur de loisir depuis plusieurs années, ces passionnés doivent veiller à la survie des abeilles pendant le prochain hiver.

 

 

Dauphiné Libéré - Juil. 2019 ©